14/03/2016

La Relation client en Assurance Vie : zéro pointé !

Très bientôt, on va parler de Relation-Client omnicanale au LAB (matinée-conférence du 31 marsrelation client image.jpg à ne pas manquer).
Bien sûr, on  abordera le sujet de façon transversale, c’est-à-dire toutes branches, tous types d’intervenants confondus.
Pourtant, il me semble intéressant de descendre un peu dans les spécificités propres à chaque branche. Ainsi, sur un panel qui se veut absolument non-représentatif, c’est-à-dire Moi et mes quelques contrats Epargne-Vie que j’ai pu souscrire (HSBC Assurance, GAN, CNP, …) on ne peut que constater l’absence de contact en cours de vie du contrat hormis la réception du relevé de situation une fois l’an.
Et, surtout, jamais de sollicitation pour effectuer de nouveaux versements. Ces campagnes marketing que je pratiquais régulièrement alors que j’étais en charge du développement des particuliers du Groupe CRI (devenu depuis Humanis) avaient non seulement l’avantage de rapporter des souscriptions en vente à distance à moindre frais (ad-selling vers les clients en portefeuille) et, surtout, de ne jamais être exposé à la négociation des frais sur versement…
Au moment où tant d’assureurs s’emballent à propos des Objets Connectés, prétendument solution miracle de la Relation-Client, ne ferait-on pas bien de revenir un peu aux basiques ?

05/03/2016

Peut-être 4 raisons de souscrire (à vérifier…) mais au moins une bonne de ne pas le faire !

Pub Allianz.jpgVoici encore une publicité mettant en avant des arguments « bateau » ; ex. « l’expertise Allianz, leader européen de l’assurance » : cela ressemble aux pubs que l’on faisait dans les 70’ avec la photo de la tour, siège de la compagnie. On était très fier mais l’avantage client là-dedans ?
Une bonne raison de ne souscrire : la compagnie ne prend pas en charge l’indemnisation auto directement auprès du garage. Donc le client doit avancer les fonds… quand bien même le garage en question est bien connu puisqu’il fournit les véhicules de direction de ladite compagnie !
Bien sûr il y a les garages agréés ! Mais l’expérience de la réparation de mon Audi TT lorsque j’étais au GAN m’a refroidi. J’avais bénéficié du service Autopresto et l’on était venu chercher ma voiture à la Défense en m’apportant un véhicule de remplacement. Lorsqu’on me l’a rapportée j’ai constaté une coulée de peinture sur l’aile. Je me suis donc rendu dans ce garage ; et là, stupeur : je suis arrivé dans un bouge du 18e arrondissement (difficile d’accès, petit, sale, encombré,…).
Alors, ce type de garage agréé, messieurs les assureurs, vous les gardez ; mon véhicule continuera d’être entretenu et réparé par le concessionnaire. Mais pour vos pubs, trouvez de vrais arguments Client.

28/02/2016

Le Palmarès de l’influence dans l’assurance : une bouffonnerie

  bouffon.jpg   Les résultats de l’opération de News Assurance qui consistait à élire les personnages les      plus influents de l’Assurance ne peuvent laisser indifférents.
Voir l’article sur : https://www.newsassurancespro.com/sondage-les-tops-10-des...

En effet, au-delà de l’idée elle-même, ce qui était choquant était de voir la liste des nommés (voir mon article sur ce blog en date du 21 février). Mais plus encore, le résultat ! Il est tout simplement scandaleux !
Comment comprendre que l’homme le plus influent de l’Assurance serait Etienne CANIARD ? Sans animosité personnelle parce que je ne l’ai jamais rencontré, je relève simplement qu’il ne concerne que la  Mutualité 45 (qui souvent se démarque du qualificatif d’Assureur), donc pas les compagnies, ni les bancassureurs, les MSI, les distributeurs, voire même les IP…
Est-ce alors pour récompenser les résultats obtenus à la tête de la FNMF ? Après les épisodes ANI et Tiers Payant, on a le droit d’en douter !
Alors qui a voté ? Surtout avec un tel écart entre le 1er et le 2e : jugez plutôt : 1813 voix au 1er / 410 au suivant !
Quant à la Femme la plus influente : une parfaite inconnue de la plupart des assureurs, sauf peut-être ceux qui ont à traiter directement avec l’ACPR. Par ailleurs, en termes d’innovation pour le secteur, Chapeau ! Donner cette distinction à une institution de contrôle…
A en juger par les messages que l’on a reçus de la part de certain(e)s nommé(e)s, les réseaux sociaux ont joué à plein et ne reflètent aucune réalité, juste une capacité à faire cliquer les copains et/ou les collaborateurs.
Le pompon ? Une place d’honneur pour Marisol TOURAINE ; alors là on pleure.